July 11, 2018

Ce type avec un oiseau sur le crâne, c’est Henri Pierre. Il porte un prénom français à l’ancienne. Du genre composé. Mais pas moderne comme un « Jean-Paul ». Un « Jean-Paul » qui sent la liberté, le mouvement, le « Je fais ce qui me plait et je vous emmerde ». Non, Hen...

July 10, 2018

Ce type veut écrire. Des romans. Ce type veut baiser. Des femmes. Et La femme. Il veut aussi être un gourou. Comme tous les gourous, il veut baiser. Et être suivi. Suivi sans trop bouger. Montparnasse-Saint-Germain. Pourtant, s’il tombe sur Alberto il va être forcé de...

July 8, 2018

Ce regard est sans nul doute un regard d’amour. 
Alberto rencontre Annette dans les années 40 en Suisse où Alberto s’est réfugié pour échapper aux bottes allemandes qui cadenassent Montparnasse. Mais auparavant ? À Paris ? La ville de toutes les rencontres qui ne ramèn...

July 2, 2018

Pour Alberto, c’est sans cesse une question de distance. Le souci de la distance. Entre sa pensée et ses mains. Entre ce qui apparaît et ce qui s’éloigne. Entre son œil, ses doigts et la matière. Entre ce qui vient de lui et l’autonomie de ce qui survient. Trouver la b...

March 12, 2017

Quand je ré-ouvre et feuillette des livres que je possède depuis longtemps et que je tombe sur des notes au crayon à papier que j'avais prises - ou des passages soulignés - lors d'une première lecture, quand j'avais peut-être 19, 20 ans, j'ai dû mal à discerner mon int...

March 8, 2017

Hier soir, jolie réussite pour une première du Prix Castel du roman de la Nuit. Nicolas Topor a récité un poème de son père. Très simple, et très beau. Chargé de beaucoup d'émotion. Il a dit : "Je vais vous lire un poème de mon père" et puis il l'a récité par coeur. Po...

March 6, 2017

Un de mes moments préférés dans l'existence : être assis à côté de filles qui sentent bon.

Cela m'est arrivé au moins deux fois dans la semaine. À chaque fois j'ai l'impression d'atteindre du bout des doigts un moment d'éternité. Je pourrais écrire un roman sur ce sujet...

March 5, 2017

J'ai toujours été un petit voyageur et un grand solitaire.

Dans cette solitude il m'arrive d'être apaisé, de me sentir bien, comme je l'étais les samedis en début de soirée dans ma chambre d'enfant au retour d'après-midis remplis de copains et de cabanes dans les forêts...

February 22, 2017

Bruxelles toujours aussi grise. Le visage de ma tante reprend un peu de couleurs quand je viens la voir. La dernière soeur de ma mère encore en vie. En arrivant, il y a toujours ce petit sas de décompression entre sa solitude et ses tracas de santé, et l'événement joye...

February 19, 2017

Dans le TER vétuste, crade à l'intérieur et sale et poussiéreux à l'extérieur, qui me conduit à Deauville, je chiale comme une madeleine en écoutant Depardieu reprendre Nantes de Barbara.

À peine rentré de Londres que déjà la soif inextinguible d'y retourner. J'ai de no...

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

March 8, 2017